A propos de nous

CEPT

Centre de Prévention des Toxicomanies

Le développement, la promotion et la mise en œuvre des objectifs et des stratégies de prévention des toxicomanies au Luxembourg sont considérés comme principales tâches du CePT – Centre de Prévention des Toxicomanies.

En conséquence, les domaines d’activités suivants ont été élaborés: activités d’information et de sensibilisation (Fro No) ; conception, planification, organisation et réalisation a. de formations en particulier pour les multiplicateurs (Trampolin) ; b. de projets nationaux, inter-régionaux et internationaux dans le domaine de la prévention des toxicomanies (Manège) ; c. de projets de recherche et d’études scientifiques (m.e.s.h.).

La promotion et la propagation d’un mode de vie sain, la prévention de la toxicomanie et la réduction d’utilisation problématique sont au centre des activités préventives élaborées par le CePT. Pour la mise en œuvre de ces objectifs le CePT a recours à des multiplicateurs – en particulier les professionnels du domaine psycho-socio-éducatif et du domaine de la santé, les politiciens, les représentants d’institutions publiques et les médias – afin de transmettre la pensée et l’action préventive aux groupes cibles intermédiaires, les enfants, les adolescents et les adultes. L’élaboration et l’échange entre les réseaux de coopération nationaux, inter-régionaux et internationaux constituent un appui important.

CAL

Centre d’Action Laïque de la Province de Luxembourg (CAL/Luxembourg)

Le CAL/Luxembourg développe en province de Luxembourg (Belgique) des actions de réduction de risques liés à l’usage de drogues en milieu festif et auprès des jeunes, en prison et par un point d’échange de seringues à Arlon.

Parallèlement à ce travail avec une population à risques, le CAL/ Luxembourg utilise des outils d’animation et de formation dans les écoles (de 10 à 18 ans et plus).

L’association a également élaboré une formation pour les intervenants sociaux confrontés à un public (poly)toxicomane. Enfin, le CAL/Luxembourg participe à une réflexion de fond dans des coordinations « assuétudes » dans et hors province de Luxembourg.

CMSEA

Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie « Les Wads » (CSAPA) du CMSEA (Comité mosellan de sauvegarde de l’enfance, de l’adolescence et des adultes)

Le CSAPA« Les Wads » du CMSEA développe depuis 1990 des activités d’accueil, d’écoute spécialisée et d’orientation des publics jeunes ayant des conduites addictives et à risques, du soutien aux professionnels et aux équipes engagées dans le soin ou l’aide aux personnes toxicomanes.

L’activité d’accueil et de suivi des personnes dépendantes propose tous les outils de prise en charge d’un centre spécialisé de soins (accueil, accompagnement, traitement de substitution, aide médico-sociale…).  Le CSAPA « Les Wads » développe également des actions d’intervention préventive en milieu scolaire, dans les foyers d’accueil de mineurs, un accueil individualisé aux usagers de substances psychoactives et leurs familles, des interventions en milieux festifs et des formations auprès d’adultes.

L’activité est positionnée sur le département de la Moselle et en particulier la région de Metz et la Moselle-Est (Forbach et Freyming).

Administration communale de Sarrebruck/Allemagne

La promotion de la santé en tant que mission communale de la Ville de Sarrebruck a été introduite en 1989 – année à laquelle la Ville de Sarrebruck a constitué le réseau de « villes salubres en Allemagne » en collaboration avec 8 autres grandes villes allemandes. Ce réseau national défend l’établissement et l’expansion d’une promotion de la santé interdisciplinaire dans les communes et les régions.

Ce service a notamment collaboré à l’implantation de projets réalisés dans le cadre des écoles maternelles, des écoles et des maisons de jeunes, à la formation continue des éducateurs et enseignants, à la construction et l’accompagnement professionnel d’un centre d’aide pour personnes toxicomanes (Drogenhilfezentrum Saarbrücken) ou encore à des mesures pour la prévention des assuétudes (jeu de damier « ecstasia », « voll cool » etc.).

DieTur

Suchtberatung Trier e.V. – die Tür

Le service d’information et de conseil “Suchtberatung Trier e.V. – Die Tür” est un service de consultation reconnu par l’Etat allemand. Conjointenement avec d’autres services de consultation compétents pour la ville de Trèves et la région Trèves-Sarrebourg, il couvre environ 240.000 habitants.

Il travaille principalement dans le domaine de la consultation pour les consommateurs de drogues licites, illicites et les personnes ayant des problèmes avec les jeux de hasard, en offrant des orientations vers des thérapies ambulatoires et stationnaires, un suivi ambulatoire par des séances individuelles et des discussions de groupe, un suivi stationnaire dans des logements supervisés, un travail social de proximité.

Dans le domaine de la prévention des assuétudes, le service agit entre autre dans l’intervention précoce auprès des jeunes consommateurs de drogues (écoles et multiplicateurs) et organise des journées de parents d’élèves dans le cadre de conflits avec les «nouveaux médias».

LPH-neu-Logo

Institut national pour l’action préventive de la Sarre/Allemagne (LPH)

Le LPH conseille les institutions et les organisations, rassemble des partenaires de coopération éventuels dans le domaine de la prévention, élabore des mesures préventives et les met en oeuvre. L’analyse de la réussite des mesures et des stratégies appliquées n’est possible qu’avec une base de données sécurisée. Le LPH est censé y contribuer. Voilà pourquoi la documentation et l’évaluation des mesures prises constitue une des tâches principales du LPH. Les groupes cibles sont les enfants, les jeunes et les adolescents, ainsi que toutes les personnes actives dans le milieu éducatif.

En principe, les tâches du LPH sont situées dans le domaine de la stratégie et de la planification, dans la réalisation de mesures, ainsi que dans l’évaluation et la recherche.

Le LPH a quatre domaines d’intervention: la prévention pédagogique, la prévention criminelle, la promotion de la santé et l’évaluation/la recherche. L’accent est mis sur une interconnexion qui va au-delà du ressort, la recommandation de projets déterminés et le soutien lors de la conception de mesures et de projets promouvant la prévention.